Zone sinistrée…

Ne vous inquiétez pas, je ne parle pas de tremblement de terre ici.

Le tango ici, c’est plus petit qu’à Lausanne. Bien plus petit. Il y a bien quelques cours qui sont donnés, mais leur enseignement va de mauvais à moyen. Les classes sont encore assez bien remplies, même très bien remplies, mais alors personne ne va aux milongas.

Ou alors, y va un cercle restreint, bien restreint. Il y a une seule milonga, avec exclusivement tangos, tango-vals et milongas, à « El Ático », au 2ème étage des Galeries « El Palacio. »

C’est le vendredi et le dimanche soir, et au moins, depuis les fenêtres, il y a la plus belle vue que je connaisse depuis une piste de danse: sur la Plaza 9 de Julio, la place centrale de Salta, avec ses palmiers, sa catédrale illuminée, et tout le reste. Magnifique.

Pour moi, la vue devance celle du Pipa Club à Barcelone, qui donne sur la Plaza Real.

Sinon, on peut danser du tango à diverses « Peñas », fêtes folkloriques où il va y avoir une heure de tango, puis du fox-trot, de la chacarera, etc. « La Abuela », ou « Manolo », sont des exemples.

Du côté de la salsa, c’est tout aussi sinistré. Ils passent de la musique relativement régulièrement, on y donne des cours dans des centres de fitness, mais personne ne danse.

Pour certains, elle n’est pas assez « virile », pour d’autres, pas assez argentine peut-être. Je me recycle en dansant du Cuartet de temps en temps, une sorte de merengue argentin léger et relativement accéléré.

~ par jononline sur 09/05/2007.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :