Les cortinas

Sur le Groupe Facebook de la Milonga Calle Luna de Genève, Miriam a lancé une discussion sur les cortinas. Sujet bien intéressant, sur lequel j’ai pondu une jolie réponse… Seulement pour la voir disparaître dans les abîmes du Net au moment d’appuyer sur le bouton fatidique.

Donc, pour ne pas recommencer idiot, j’y réponds ici.

En préambule, rappelons qu’une cortina est un court morceau de musique, placé entre deux tandas, lors d’une milonga…

Une tanda?

Une tanda est une série (harmonieuse si possible) de 3, 4, voire 5 tangos à la suite. Idéalement d’un même artiste, d’une même époque, ou avec ce petit quelque chose qui fait que ces morceaux s’écoutent bien l’un après l’autre, en crescendo – ou crêt chaîne d’eau.

A Buenos Aires, j’ai seulement dansé des tandas de 5 morceaux à la Viruta. Je trouvais que ça faisait un peu long, je suis habitué à danser 4 morceaux, en craie chêne dos. Dans le même ordre d’idées, je trouve que des tandas de 3, c’est rythmé, mais ça peut faire un peu court parfois, sauf quand on est fatigué… Un truc pour les hommes qui veulent se reposer un peu: inviter au 2ème morceau.

En général, on fait de notre mieux pour terminer la tanda avec le/la partenaire avec qui on l’a commencée. Sauf si on souffre énormément. J’ai exprès utilisé le verbe souffrir. Si on s’ennuie juste un peu, pourquoi ne pas terminer la tanda, et avec un peu de chance le partenaire sera aussi en train de s’ennuyer et n’aura pas forcément envie de renouveler l’expérience🙂

Il y a aussi des tandas de tango-vals et de milonga…

Une milonga…? De la milonga…?

Je m’égare, mais bon, il faut bien que tout le monde comprenne.

On danse (de) la milonga à une milonga, ou alors on danse une milonga à la milonga. Non, au fait, plutôt 3 ou 4 à la fois (Vous vous souvenez, les tandas?).

Ça devient un peu confus, là…

Je vais faire un effort. La milonga est à la fois la soirée où l’on danse (le bal, si vous préférez) et l’un des 3 types de danse qui y passe et sur lesquels les danseurs de tango argentin… dansent. Il y a donc le tango, le tango-vals, et la milonga. Cette dernière est plus rapide, plus rythmée, généralement sans pause.

Une série de 3 milongas peut suffire pour bien essoufler un couple, donc parfois certains DJs n’en programment que 3 à la fois. C’est parfois le cas pour le tango-vals aussi, car il peut être plus difficile de trouver dans sa discothèque 4 milongas ou tango-vals qui vont bien ensemble.

Donc, les cortinas…

Pour répondre à la discussion sus-mentionnée: OUI, mettez des cortinas durant la milonga! A mon avis, elles n’ont pas besoin de durer beaucoup plus que 20 ou 30 secondes. Ce n’est pas grave si tous les danseurs ne sont pas déjà sur la piste au moment où commence la tanda suivante.

Il est important qu’on ne les confonde pas avec un morceau dansable, surtout si elles sont un peu plus longues. Eviter que l’on ait un doute sur si c’est la cortina ou un changement de style voulu par le DJ, comme passer quelques salsas, ou quelques chacareras. Donc si ces musiques sont choisies pour une cortina, ne pas dépasser la demi-minute. Car on ne danse pas sur une cortina, en général.

Les cortinas structurent la soirée, et facilitent les changements de partenaire. Certes, au début, certains danseurs ne comprennent pas, restent sur la piste et attendent la tanda suivante. Peu à peu, ils comprendront, et s’ils souhaitent encore danser ensemble, l’homme attendra une prochaine cortina pour renouveler l’invitation. Ou alors, si le feeling était tellement génial, ils resteront sur la piste durant la cortina. So what?

Les cortinas permettent aux DJs de mettre une touche de créativité supplémentaire. Certains choisissent une musique ennuyeuse, d’autres la choisissent langoureuse. Pour d’autres encore, elle sera dynamique. Certains utiliseront à chaque soirée la même cortina, d’autres changeront d’une soirée à l’autre. Il y en aura même (suivez mon regard) qui seront tentés de mettre des cortinas différentes au cours de la même milonga.

Histoire de surprendre et amuser le public. Les cortinas caractérisent la milonga. Leur choix influence l’atmosphère de la soirée. Vous n’en ressortirez pas de la même manière après avoir écouté un morceau de la marche funèbre toute les 10 minutes, que si le DJ a été un peu plus jovial et créatif dans ses choix de cortina.

La cortina est l’un des éléments qui différencie la milonga de la práctica…

Une práctica…?

Lors d’une práctica, à Buenos Aires comme ici, les musiques sont passées parfois en vrac, parfois en tanda, mais en général il n’y a pas de cortina. L’atmosphère est relax, on danse, on s’exerce, mais je trouve que c’est parfois plus dur d’y mettre la même intensité dans la danse que lors d’une milonga.

Donc…

En conclusion, j’ai beaucoup plus de plaisir danser le tango entrecoupé de cortinas, si possible inventives, et je suis bien content que cette tradition ne soit pas réservée qu’à Buenos Aires.

~ par jononline sur 02/01/2009.

Une Réponse to “Les cortinas”

  1. […] de 4 morceaux (sauf quand ceux-ci sont particulièrement longs), chacune séparée par des cortinas spécialement […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :