Niceto pourquoi?

Vous vous êtes sûrement demandés maintes fois, pourquoi Niceto? Et comment ça se prononce?

Alors voici enfin l’explication. Comment avez-vous fait pour tenir le coup si longtemps avec cette question lancinante présente dans votre esprit. Enfin, peut-être avez-vous d’autres préoccupations😉

Bref. Pendant mon dernier séjour à Buenos Aires, je ne prenais pas les taxis histoire de ne pas faire exploser mon budget. Ils ne sont pas chers comparés à ici, mais comparé au niveau de vie de là-bas, ce n’est pas donné, et les prix, comme pour tout, augmentent périodiquement. C’est un secteur de dépenses sur lequel il est relativement facile de sabrer… En prenant le bus. Que dis-je, le colectivo.

Y compris en rentrant des milongas à pas d’heure, vu que certaines lignes fonctionnent 24 heures sur 24. Attention, pas toutes! Alors n’attendez pas benoîtement pendant des heures à un arrêt sans être sûrs qu’un bus viendra… Il y avait en général un bus chaque demi-heure, et je n’ai jamais été assez intelligent pour comprendre l’horaire informel (s’il y en avait un) réglant leur passage.

Il y a dans Palermo, à la lisière de Villa Crespo, 3 hauts lieux des milongas (touristiques il est vrai) porteñas: Salon Canning au 1331 sur l’Avenida Scalabrini Ortiz (ex-Canning, si vous voulez tout savoir), Villa Malcolm au 5064 sur l’Avenida Cordoba et La Viruta au Centro Armenio situé, évidemment, sur la rue Armenia, au 1366.

Entre tous ces lieux, il y a la rue Niceto Vega, en sens unique en direction du retour vers San Telmo, c’est donc là que je faisais régulièrement le pied de grue à côté de mon poteau (un banc? Oubliez!) en attendant bien patiemment mon bus 168 (ou alors le 151, mais qui me faisait marcher 6 cuadras légèrement craignos à l’arrivée au lieu de 3). J’avais ensuite bien 30 minutes de trajet pour rentrer. Après, il s’agissait vraiment de ne pas s’endormir, sous peine d’arriver dans la zone vraiment craignos de la gare de Constitución.

Il y a aussi des discothèques dans cette rue Niceto Vega, notamment le Niceto Club (allez, un peu de pub), où je ne suis jamais allé, mais où un ami anglais fou de snowboard rencontré à Bariloche avait par la suite passé un mercredi soir de folie. Je souriais chaque fois qu’il prononçait « Niceto » à l’espagnole avec son accent anglais…

Donc, ça m’est resté, notamment en lien avec mes origines bien sûr, « because it’s so niceto tango… » Donc, prononcez comme vous le souhaitez. Liberté totale, comme au tango!

Je pourrais lancer une TM, « because it’s so niceto … do many many other things as well! »

La rue la plus courue de Buenos Aires

La rue la plus courue de Buenos Aires

Merci à mon envoyée spéciale à Buenos Aires, qui a pris quelques photos pour moi, que je n’avais pas eu la présence d’esprit d’immortaliser. Vous voyez avec cette photo retouchée que je suis un graphiste misérable (mais j’ai d’autres qualités). Alors si quelqu’un qui maîtrise veut me donner un petit coup de main, qu’il n’hésite pas. Appel lancé…

~ par jononline sur 12/07/2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :